Comment gérer une personne âgée difficile ?

Comment gérer une personne âgée difficile ?

Vous vous demandez comment gérer une personne âgée difficile ? Naturellement, il n’y a pas de réponse unique à cette question. De nombreux critères sont à prendre en compte ; la personnalité de l’individu, notamment, mais aussi son contexte de vie, son état de santé…

Quoi qu’il en soit, et en guise d’introduction, nous aimerions apporter une précision importante : idéalement, il ne faudrait jamais catégoriser un individu du troisième âge de cette manière.

C’est un peu comme dans le domaine de l’éducation. Dire qu’un élève est “difficile”, c’est bien souvent (et, en général, inconsciemment) négliger la complexité de la nature humaine, et se reposer sur des schémas contre-productifs.

Nous en sommes convaincus chez AMAD Home Care : le plus important, c’est de comprendre, d’accompagner, plutôt que de chercher à faire entrer la personne “dans une case”. Voici quelques explications et précisons à ce sujet.

Résister à la tentation du jugement : un premier accomplissement

Lorsqu’une personne âgée fait preuve de mauvaise foi, qu’elle refuse de se nourrir, qu’elle se montre irrespectueuse… on peut facilement privilégier le jugement. Par exemple : “Cette dame est antipathique”, “Ce monsieur déteste les autres”, etc.

En réalité, cette approche n’a aucun intérêt. Elle ne trouve sa place ni sur le plan éthique, ni sur le plan pratique.

Plutôt que de s’en remettre à la fatalité (”Elle/Il est comme ça, on ne peut rien y faire”), il semble judicieux d’identifier les raisons de ce comportement.

L’écoute et la bienveillance, ces clés dans l’accompagnement d’une personne âgée “difficile”

Et si la personne était triste, perturbée ou dans une situation d’inconfort… plutôt que difficile ?

Il ne s’agit pas d’être candide. Oui, certains caractères se révèlent particulièrement inhospitaliers. Non, tout le monde ne nourrit pas des intentions merveilleuses. Mais en arriver trop rapidement à ces conclusions empêche de chercher des solutions.

En effet, les causes des difficultés rencontrées peuvent être multiples…

  • Une pathologie se déclare, entraînant un changement d’humeur. Il est d’autant plus délicat de faire la corrélation quand aucun diagnostic n’a été posé.
  • Certains détails techniques perturbent le confort de la personne âgée : un lit mal ajusté, une odeur désagréable dans l’air, une température difficile à supporter…
  • Les inquiétudes personnelles influencent également l’attitude d’un individu : conflits familiaux, manque de confiance en soi, frustrations liées aux limitations physiques et/ou psychiques…

Personnes âgées réticentes, entêtées : ne pas céder à la facilité… au moment d’affronter les difficultés

Nous sommes tous des êtres composites, aux pensées, aux aspirations, aux vécus différents. Accompagner une personne âgée, c’est accepter les nuances de l’âme humaine.

Plus on renonce au manichéisme (autrement dit : le fait de considérer que quelqu’un est “bon” ou “mauvais”, “gentil” ou “méchant), mieux l’on parvient à résoudre les problèmes en profondeur.

Ces principes, nous ne les mettons pas uniquement en valeur sur le présent site. Nous les appliquons lors de nos interventions d’aide et de soin à domicile. Le respect, l’écoute et la flexibilité garantissent une approche beaucoup plus sincère et porteuse de progrès.

Contacter AMAD Home Care

Articles similaires

Dame de Compagnie en Suisse

Dame de Compagnie en Suisse: Tout Savoir

Vous savez très probablement en quoi consistent les assignations d’une aide à domicile, en confédération helvétique comme dans bien d’autres pays. Mais qu’est-ce qu’une dame de compagnie en Suisse ? Quel rôle, quelles tâches sont rattachés à ce métier ? Le présent

Qu’est-ce qu’une veille de nuit à domicile ?

Qu’est-ce qu’une veille de nuit à domicile ?

Qu’est-ce qu’une veille de nuit à domicile ? Le métier de veilleuse de nuit (ou veilleur de nuit) à domicile affiche de nombreuses similitudes avec celui d’auxiliaire de vie. Et pour cause : c’est souvent la même personne qui assure